Meilleures ventes

Nouveaux produits

Information

Nos magasins

Nos magasins

Tabac Bar Brasserie Café des 2 gares

Vaporisateur

Qu'est-ce que la vaporisation ?

La vaporisation est un procédé de phyto-inhalation appelé encore aromathérapie, qui consiste à chauffer les plantes et herbes médicinales à une température comprise entre 190 et 200 °C.

De plus, la vaporisation évite toute combustion et donc le dégagement de vapeur toxique. A cette température, les huiles essentie...

Qu'est-ce que la vaporisation ?

La vaporisation est un procédé de phyto-inhalation appelé encore aromathérapie, qui consiste à chauffer les plantes et herbes médicinales à une température comprise entre 190 et 200 °C.

De plus, la vaporisation évite toute combustion et donc le dégagement de vapeur toxique. A cette température, les huiles essentielles ainsi que les principes actifs se vaporisent sans brûler la plante, vous évitez donc d’absorber les goudrons et monoxydes de carbone produits lors de la combustion de matière végétale. La vapeur dégagée est douce à l’arôme vert et floral.

Le vaporisateur est particulièrement efficace avec les plantes résineuses telles que le thym, la lavande, la sauge, l’Eucalyptus, le pin, la mélisse, la menthe. Lors de la vaporisation, une vapeur blanche se libère et se disperse complètement quelques instants après utilisation. Vous pouvez donc utiliser votre vaporisateur dans une pièce sans déranger les autres personnes.

AROMATHÉRAPIE ET PHYTO INHALATION

La plupart des arômes d'arbres et de plantes que nous trouvons généralement agréables, sont produits par des huiles éphémères. Le parfum du pin lorsque vous traversez une forêt ou encore l'odeur de lavande sont dégagés par les arbres et les fleurs, et ne sont rien d'autre que des extraits d'huiles essentielles. Non seulement ces huiles sont plaisantes pour nos sens olfactifs, mais on peut également en mesurer les effets sur notre bien être et sur notre santé. L'huile de lavande, par exemple, a un effet calmant et améliore le sommeil. En Perse, en Grèce et en Rome antique, elle était utilisée comme désinfectant lors des soins dans les dispensaires.

AROMATHÉRAPIE

Les huiles essentielles de jasmin, de cannabis, de mélisse, de rose, d'eucalyptus, de romarin, de camomille, de sauge et de thym sont depuis longtemps utilisées pour la confection de parfums et de fragrances et sont bien connues pour leurs effets positifs sur le corps et sur l'esprit.

Un vaporisateur est utilisé pour libérer les composants actifs des herbes récréationnelles ou médicinales afin de les inhaler. L'inhalation de vapeur a un effet immédiat sur le corps et l'esprit et est plus efficace et bien plus propre, et donc plus saine que la fumée ou l'encens.

Comment fonctionne un vaporisateur ?

Lorsque l’on chauffe les extraits de plantes à une température proche de la température de combustion (ou point d’éclair, c’est-à-dire 800 à 900°C), des produits de dégradation pyrolytiques (produits irritants) apparaissent, ceux-ci peuvent être nocifs. Le principe est donc de chauffer les extraits sans atteindre la combustion. La vaporisation n’est pas censée brûler les végétaux (car la cellulose qu’ils contiennent ne brûle qu’au-dessus de 230 °C (446 °F)), ce procédé permet de répéter plusieurs fois l’inhalation avec les mêmes extraits de plante.
Le processus ne détruit pas la plante, la vapeur produite décolle petit à petit les éléments actifs en passant au travers de la chambre de remplissage pour former une vapeur douce. Comme il n’y a pas de combustion vous pouvez inhaler jusqu’à en extraire tous les principes actifs et les arômes.

Pourquoi vaporiser et Quels en sont les bienfaits ?

Mais alors pourquoi vaporiser si ce n’est pour protéger nos petits poumons ? En soi, c’est déjà un gros avantage santé de ne plus inhaler les goudrons et autres produits toxiques mais la vaporisation est un procédé offrant d’autres avantages moins connus du grand public surtout dans notre cher pays qu’est la France où la vaporisation est en plein essor.

Voici les différents avantages de la vaporisation :

Dosage précis : Tout le monde réagit différemment aux effets de la phytothérapie, le fait de pouvoir doser permet d’adapter sa consommation et donc de faire des économies (possibilité d’augmenter progressivement jusqu'à obtention du niveau de principes actifs désiré).

Action rapide : On peut bénéficier des bienfaits en seulement quelques minutes, chose qui n’est pas possible avec d’autres
procédés comme les infusions, les comprimés ou encore les teintures.

Economique : Outre le dosage précis, il n’y à quasiment aucune perte d’arômes et de principes actifs, la plante est « pressée » comme un citron et donne tout ce qu’elle contient pour notre plus grand plaisir et celui de
notre porte-monnaie !

Pureté : Pas de combustion signifie un effet moins cassant, le tabac par exemple est moins « agressif » tout en délivrant la nicotine. Vapeur discrète et saine : La vapeur générée est pure, quasi-transparente, inodore et donc éphémère, elle ne gênera pas votre entourage… et ne lui nuira pas non plus !

les types de chauffe :

CHAUFFAGE PAR CONDUCTION THERMIQUE :

Les vaporisateurs les moins onéreux utilisent ce procédé. Les extraits de plantes sont directement au contact de la source de chaleur, ce qui a tendance à altérer plus ou moins le goût.
Les températures ne sont pas stables ce qui peut avoir comme conséquence de brûler les végétaux. Les plus simples d’entre eux utilisent un simple briquet comme source de chaleur.

CHAUFFAGE PAR CONVECTION :

Ici, la matière vaporisée n’a pas de contact direct avec la source de chaleur. Deux procédés de création de vapeur sont utilisés.
Le flux d’air est créé, passe par le point chaud et traverse la plante à la température réglée, la vapeur se forme.

Il existe 2 types de vaporisateurs à convection :

- Sans soufflerie : L'air est généré par appel d'air (il ne faut d'ailleurs jamais bloquer les entrées d'air d'un vaporisateur). L'utilisateur aspire et le flux d'air est crée, la vapeur se fabriquera au passage dans la chambre de remplissage. Comme le flux d'air est déclenché par l'utilisateur, il y a donc beaucoup moins de perte quand l'utilisateur n'inhale pas.

- Avec soufflerie (ventilateur ou pompe à air) : Une première source fait circuler l’air sans l’aide de l’utilisateur, le reste du cheminement est le même, la vapeur est formée quand elle passe dans le foyer rempli d’herbe médicinale. Attention, ce procédé va consumer votre matière vaporisée plus rapidement car même sans inhaler, le flux d’air est continu et passe au travers
des plantes.

Détails

Vaporisateur Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • Vaporisateur portable

    Les différents vaporisateurs portables :

    • Les vaporisateurs portables à chauffe par le briquet – il s’agit des vaporisateurs sans énergie électrique qui utilisent pour créer la source initiale de chaleur l’énergie thermique de la flamme d’un briquet. Ce type de vapos portatifs demande le temps de prise en mains le plus important et s’adresse plutôt aux utilisateurs expérimentés mais leur petit prix les rend très intéressants pour les « newbees », les débutants donc qui voudraient tester le principe même de la vaporisation face à la combustion. Un autre avantage clair de ce type de vapos portables est l’absence de toute dépendance à une source électrique (nos vapos à briquet préférés sont Vaponic et Vaporgenie).
    • Les vapos mobiles à piles – une classe au dessus des vapos à briquet, ce type de vaporisateur est presque aussi difficile à maîtriser la plupart du temps, notamment en raison des montées en chaleur soudaines et une absence assez généralisée du contrôle de la température de vaporisation. L’avantage tient dans la rapidité de la chauffe qui est quasi instantanée ce qui est intéressant pour des sessions de guérilla. (Nos coups de cœur en vapo mobile à pile sont le légendaire Magic Flight Launch Box et son concurrent Volta qui a d’ailleurs souvent été considéré comme plagiat par les créateurs de la petite MFLB).
    • Les vaporizers rechargeables avec batterie interne intégrée fixe ou amovible – vous l’avez donc compris il s’agit des unités proposant une pile interne rechargeable qui peut être facilement changée en cours de la route, en milieu d’un déplacement lorsque la batterie d’origine est déchargée par exemple.
    • Les pen vapes ou les vapo-e cigarettes – nous conférons à ce type particulier du vapo une catégorie à part malgré le fait qu’il peut souvent faire partie d’une des catégories précédentes (par exemple un pen vape est souvent une unité qui propose une batterie interne rechargeable amovible). Ce type de vaporisateur a le vent en poupe ces derniers mois et années, notamment en raison de leur côté pratique et d’un look parfaitement discret car il s’agit des vapos qui reproduisent pour la plupart le look d’une ecigarette ce qui leur a justement valu le mérite d’un classement bien à part. Longtemps considérés comme des vulgaires pipes électroniques en raison de leur maitrise de chauffe extrêmement mauvaise (les premiers modèles provoquaient systématiquement le début de combustion), les
      pen vapes dernière génération sont très efficaces et en plus pour certains d’entre eux ils allient parfaitement l’efficacité et un cout plus que raisonnable (moins de 100€ pour le vapo pen Storm qui est un exemple parfait du rapport qualité/prix amené à son maximum).

    Le principal avantage de ces unités est la transportabilité mais aussi la discrétion.

    • Transport facile, certains vaporisateurs tiennent dans toutes les poches.
    • Grâce à leur discretion, il est facile de les utiliser en toutes circonstances.
    • Leur fonctionnement est souvent plus simple…

    • ...Mais par conséquent, il peut être moins précis et efficace.
    • L’autonomie est encore malheureusement un point faible des modèles portatifs, même si certains modèles sont plus que correct en terme de batterie (Arizer solo par exemple).